Phare de Ré

2013

Des chevaux de retour dans les champs

La semaine dernière, nombre d’entre nous se sont arrêtés route du Grouin pour admirer le spectacle d’un attelage de quatre chevaux de trait, mené par trois hommes, labourant les terres de la ferme de Bel Air. En effet, Gilles Perrin, propriétaire de cette exploitation bio, a fait appel à Emmanuel Davignon, entrepreneur agricole poitevin qui fait perdurer le savoir faire de la traction animale, pour ce former à cette pratique.

Au-delà du plaisir du silence et du caractère résolument écologique de ce choix, Emmanuel Davignon explique la pertinence de la méthode par la fragilité des sols proches du littoral qui ne supporteraient pas les tassements d’un traitement mécanique.

Un projet pour 2015

Au-delà de cet événement ponctuel, Gilles Perrin, formé au maraîchage par Pascal Gousseau, fournisseur bio des établissements Coutanceau à La Rochelle, fait avancer son projet. D’une part, un mode de culture harmonieux avec un assolement original, qui tient compte des conditions climatiques locales et particulièrement du vent, alternant plantes aromatiques permanentes, annuelles et cultures maraîchères. D’autre part, la construction d’une ferme permettant, outre l’exploitation agricole, l’accueil “agro-touristique” de familles qui auront la chance de bénéficier des compétences de leur hôte pour profiter de la faune et de la flore (Gilles Perrin est guide de pêche diplômé), en rythme avec la vie de la ferme (fenaison, distillation des plantes…).

Si tout va bien, Gilles Perrin espère voir aboutir l’ensemble de ce projet de vie en 2015.

Un étrange attelage

Alain Erra